Créez plus aisément

1) Faites-vous confiance

Arrêtez de penser que vous n’êtes pas créatif, votre cerveau est fait pour innover. Si certains ont souvent de bonnes idées sans trop d’effort, c’est parce qu’ils ont confiance en eux : ils croient en leurs capacités, et leur créativité n’est pas freinée.
Des pensées du style « je n’en suis pas capable », « mes idées sont forcément bizarres » ou encore « il faut tout de suite que je trouve quelque chose de génial » bloquent la création. Il ne faut pas avoir peur de se tromper. Même les plus grands esprits ont eu de temps à autre de mauvaises idées. Les maladresses font partie du processus créatif. Environ une idée sur cent est viable.


2) Utilisez vos connaissances

Que vous soyez en train d’écrire un livre, d’organiser un enterrement de vie de jeune fille, ou de peindre une toile, vous devez utiliser vos connaissances et informations explique Sir Ken Robinson, auteur anglais, spécialiste de l’éducation, dans son livre : trouver son élément : comment découvrir ses talents, ses passions pour transformer sa vie (Playbac 2015).
Observez les maîtres de la créativité : quels sont leurs points forts, et que pouvons-nous apprendre d’eux. Il est aussi utile de se familiariser avec les techniques, les styles et les matériaux. Ou, si vous êtes en train d’organiser une fête pour une amie, recherchez les lieux idéaux pour cet événement, demandez-vous ce qui est important pour elle, qui vous devriez inviter…

Il est certain que plus on en sait, plus on est capable de faire des choses, et plus notre cerveau peut jouer avec l’information, plus on sera créatif au final.


3) Laissez libre cours a vos idées

Notez toutes vos idées et associations d’idées sur papier. Ne jugez pas et n’évaluez pas. Contentez- vous d’écrire. « le meilleur moyen d’avoir une bonne idée, c’est d’avoir plein d’idées » a dit un jour Linus Pauling, lauréat de deux prix Nobel.

Si vous n’avez aucune idée, vous pouvez stimuler votre esprit en vous remémorant quelque chose de drôle : quand on est de bonne humeur, on est plus créatif.
Ou imaginez-vous retomber en enfance, comme le conseille Jonah Lehrer, auteur américain spécialisé dans la psychologie et les neurosciences.
Lors d’une étude, la moitié des cobayes devaient imaginer qu’ils avaient 7 ans, et qu’on venait de leur annoncer qu’ils n’avaient pas école de la journée. Puis on a fait faire un test de créativité à l’ensemble des participants. Ceux qui « avaient 7 ans » avaient deux fois plus d’idées, que ceux à qui l’on n’avait rien proposé d’imaginer.


4) Apprenez à lâcher prise

On ne peut pas forcer le processus créatif.
Une des étapes les plus importantes est de lâcher prise. Après une séance de brainstorming, le mieux est de laisser décanter tout cela dans notre esprit. Dans le calme, notre cerveau va traiter l’information et utiliser ces nouvelles connaissances de manière créative : ce qui peut donner des résultats intéressants.
Aujourd’hui, nous avons tendance à nous ruer sur notre smartphone, dès que nous avons un moment de libre, du coup le cerveau est privé de repos, selon la neuropsychiatrie.
Nous considérons à tort qu’il s’agit de moments inutiles, alors que ce sont des périodes d’archivage. Quand nous ne faisons rien, nous sommes en fait en train de traiter l’information. C’est à ce moment-là que nous avons nos idées les plus créatives. N’oubliez pas d’avoir sur vous de quoi noter toutes vos idées.


5) Cultivez vos pensées

Choisissez enfin quelque chose parmi tous ces fragments de pensée.
Que devez-vous faire avec cette idée ?, comment la mettre en pratique ? Laquelle est vraiment bonne ?
On se sert à nouveau de notre esprit critique. Il s’agit de se servir alternativement de notre cerveau droit et de notre cerveau gauche. On commence par laisser notre esprit errer dans toutes les directions, fouiller dans les associations les plus folles. Rien n’est trop bizarre.

Ensuite, on choisit la meilleure idée, et on la développe. Taillez-la, aiguisez-la, poncez-la, et réorganisez-la jusqu’à ce que le côté rationnel de votre cerveau soit satisfait lui aussi.


Envoyer le lien vers cet article à un(e) ami(e)

Vous aimerez aussi...